Dossier Personnel de l'Agent Baptiste

Équipements de la branche française

insurrection%20logo.png

Construire une meilleure humanité.

Introduction

insurrection%20intro%20.png
La meilleure efficacité au meilleur prix.

Étant donnée que l'Insurrection, se doit de posséder une force de frappe organisée, à fin de mener à bien ses objectifs et que celle-ci peut être confrontée à des situations diverses et plus ou moins dangereuses, elle se doit d'être équipée en conséquences. Que ce soit pour la sécurité interne dans nos installations et pour les opérations extérieures.

L'Insurrection favorise les équipements fiables et récents. Elle ne peut pas se permettre une défaillance technique ni d'opérer sur le terrain avec un matériel obsolète. L'insurrection a obtenu plusieurs prototypes testés par l'EIT Bleeding Sun et créés par la cellule Factorio. Plusieurs prototypes ont aussi été récupérés sur terrain suite à une opération. L'Insurrection obtient ses équipements par le biais de certains gouvernements mais aussi par le marché noir. Chez nous, la meilleure efficacité au meilleur prix est de rigueur.

Objectifs

  • Utiliser du matériel adapté pour chaque type de mission possible.
  • Utiliser un matériel de pointe et de qualité venant des quatre coins du monde.
  • La meilleure efficacité au meilleur prix.
  • Entretien du matériel pour le garder dans des conditions optimales.
  • Avoir une supériorité technologique sur nos ennemis.

Équipements

Introduction


L'armement létal est l'armement le plus courant de l'Insurrection. L'Insurrection utilise l'armement létal pour éliminer ses ennemis et non pas pour éliminer ou contenir des anomalies. L'Insurrection a accès à un large panel d'armes létales et de cartouches de calibres différents. En grande partie grâce au marché noir, mais aussi grâce aux différents gouvernements des pays, dans lesquels elle est implantée. Grâce à cela, les agents ont accès à un large choix d'armes et de cartouches et peuvent s'équiper selon leurs envies. Mais il leur est conseillé de garder un équipement approprié pour chaque mission qu'ils doivent effectuer.


Armes de Poing

0BBCA902-E7AC-4CCB-AACD-CBFC44DF2604.jpeg
Beretta M9


Nom : Beretta M9
Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 9mm Parabellum
Masse (non chargé) : 9,64 kg
Masse chargé : 1,150 kg
Capacité : 15 + 1 dans la chambre
Mode(s) de tir : Semi-automatique
Notes Additionnelles : Variante américaine du Beretta. Cette arme de poing, est très utilisée par les membres des EIT, en tant qu'arme de poing. Son seul inconvénient étant son poids qui empêche une précision optimale.
Nom : Glock 17
glock%2017.jpg
Glock 17

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 9mm Parabellum
Masse (non chargé) : 6,25 kg
Masse chargé : 9,05 kg
Capacité : 17 + 1 dans la chambre
Mode(s) de tir : Semi-automatique
Notes Additionnelles : Pistolet très utilisé, auprès des gardiens de la Base-02, en tant qu'arme de poing. Certains agents en cours de formation membres d'EIT utilisent cependant le Glock-17.Sa poignée ergonomique et son faible poids font de ce pistolet "une arme très efficace en milieu urbain" d'après certains agents.

Pistolets Mitrailleurs

Nom : HK UMP
UMP%2045.jpg
HK UMP

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : .45 ACP, 9mm Parabellum, .40 S&W
Masse (non chargé) : 2,2 kg
Masse chargé : 2,8 kg
Capacité : 25 coups
Mode(s) de tir : Semi-automatique, rafale de deux coups, Automatique
Cadence de tir : 600 coups par minute
Notes Additionnelles : Ce pistolet Mitrailleur est très courant chez les gardiens de la Base-02. Sa cadence élevée fait de lui une arme redoutable en combat rapproché. De plus, il est entièrement modulable. Un avantage qui lui permet d'être utilisé dans toutes les situations en combat rapproché.
Nom : KRISS Vector
kriss%20vector.jpg
KRISS Vector utilisée par un membre de l'EIT Venandi

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : .45 ACP, 9mm Parabellum, .40 S&W
Masse (non chargé) : 2,7 kg
Masse chargé : 3,2 kg
Capacité : 25 coups
Mode(s) de tir : Semi-automatique, Automatique
Cadence de tir : 1 200 coups par minute
Notes Additionnelles : La KRISS Vector fut adoptée par l'IC bien après l'HK UMP. Contrairement à l'HK UMP, la KRISS Vector de part sa petite taille et sa cadence de tir plus élevée que l'HK UMP, est devenue une des armes de référence utilisée par les Agents lors d'assauts en milieu urbain. Elle dispose également d'un mode semi-automatique. La Vector peut se révéler très efficace à courte portée, cependant elle est vivement déconseillée pour des combats à longue et moyenne portée.

Fusils D'assaut

Nom : FN SCAR L
scar%20L.jpg
FN SCAR L

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 5,56 x 45 mm OTAN
Masse (non chargé) : 3,5 kg
Masse chargé : 4,1 kg
Capacité : 30 coups
Mode(s) de tir : Semi-automatique, Automatique
Cadence de tir : 650 coups par minute
Notes Additionnelles : La FN SCAR L est le dernier fusil d'assaut adopté par l'IC. Contrairement à sa sœur jumelle la FN SCAR H, celle-ci à une plus grosse capacité de munitions, et se petite taille fait d'elle une arme redoutable pour les combats à mi-distance. C'est une arme récente et performante, très appréciée des agents.
Nom : Colt M4A1
8923D3E1-AEFD-47A7-9425-EA666521BA7D.jpeg
Colt M4A1 customisé

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 5,56 x 45 mm OTAN
Masse (non chargé) : 2,9 kg
Masse chargé : 3,4 kg
Capacité : 30, 50 ou 100 coups
Mode(s) de tir : Semi-automatique, Automatique
Cadence de tir : 950 coups par minute
Notes Additionnelles : Le Colt M4A1 est le fusil d'assaut de référence de l'Insurrection. Utilisé aussi bien pendant l’entraînement ou la formation des recrues que sur le terrain, le Colt M4A1 reste l'arme la plus utilisée par les agents de la branche francophone. Son poids, sa taille et sa cadence font de lui une arme redoutable à courte, moyenne et longue portée. De plus le Colt M4A1 contrairement à la Carabine M4, dispose de la fonction rafale libre, est entièrement modulable et est très facile à prendre en main. Malgré l'arrivée de la SCAR L dans les équipements récemment, le Colt M4A1 reste en majorité utilisé par toutes les EIT, allant de L'EIT NightWatch à l'EIT Cac.

Fusils à pompe

Nom : Benelli M3 Super 90
05BE76ED-E441-4733-AAE0-ED62F7D9024E.jpeg
Benelli M3 Super 90

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : Calibre 12
Masse (non chargé) : 4,4 kg
Masse chargé : 4,7 kg
Capacité : 8 coups
Mode(s) de tir : Semi-Automatique
Notes Additionnelles : Le Benelli M3 Super 90 est le seul fusil à pompe utilisé par l’Insurrection. Ce fusil à pompe est plus simple d'utilisation, plus léger et plus ergonomique que le Franchi SPAS 12. Il est surtout utilisé par les gardiens de la Base-02 du à sa redoutable efficacité à courte porté. Il est aussi utilisé par l'EIT CaC lors des entraînements. Ceci dit très peu d'agents l'utilisent sur le terrain.

Fusils Mitrailleurs

Nom : M249 SAW Para
B74066FE-199D-4A2D-9FA7-2395E684D766.jpeg
M249 SAW Para

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 5,56 mm OTAN
Masse (non chargé) : 7,2 kg
Masse chargé : 7,5 kg
Capacité : 800 coups
Mode(s) de tir : Automatique
Notes Additionnelles : La M249 SAW Para, est une variante américaine du fusil mitrailleur belge, le FN Minimi. L'Insurrection a opté pour la M249 SAW Para, car celle-ci de par sa petite taille et sa puissance de feu, est facilement transportable et est redoutable aussi bien pour les assauts que pour la défense d'une zone.

Lanceurs

Nom : AT4
6C99492D-6071-464C-94C9-4C7E3AF42621.jpeg
AT4

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 84 mm
Masse : 7,6 kg
Capacité : 1 roquette
Mode(s) de tir : Usage Unique
Vitesse roquette : 220 m/s
Notes Additionnelles : L'AT4 est le premier lance roquettes utilisé par l'Insurrection. Sa version AT4 CS pour "espaces confinés" en français, qui permettait une utilisation dans les espaces lui octroyait un net avantage. Le seul gros inconvénient de ce lanceur est que son utilisation est à usage unique. Pour limiter les coûts, l'Insurrection produit des AT4 au lieu d'en commander sur le marché noir. L'AT4 est généralement utilisé lors d'assauts directs. L'insurrection utilisera le Javelin pour la défense.
Nom : FGM-148 Javelin
3AC56310-C19E-4088-9A61-3A0A483C6A5A.jpeg
FGM-148 Javelin avec son lanceur

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 84 mm
Masse (missile) : 11,8 kg
Masse (poste de tir) : 6,4 kg
altitude de croisière (attaque par le dessus) : 160 m
altitude de croisière (attaque directe) : <60 m
Guidage : Infrarouge
Mode(s) de tir : Usage Unique
Vitesse roquette : 143 m/s
Notes Additionnelles : Le FGM-148 Javelin est le toute dernière arme acquise par l'Insurrection. En raison de son coût important l'Insurrection produit également le Javelin au lieu de le commander. Il s'agit du lanceur le plus modernisé. Il dispose de deux modes d'attaque, un par le dessus et l'autre en attaque directe. De par son poids considérable et la taille du lanceur importante, il faut au minimum 2 personnes pour utiliser le Javelin. Le Javelin est utilisé principalement par les EIT de front lors d'un siège, mais le Javelin est utilisé aussi lors de la défense d'une zone. Il est très rare que des Agents l'utilisent lors d'un assaut à cause de son poids et de sa taille le rendant très difficile à transporter.
Nom : XM25
3AC56310-C19E-4088-9A61-3A0A483C6A5A.jpeg
FGM-148 Javelin avec son lanceur

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : 84 mm
Masse (missile) : 11,8 kg
Masse (poste de tir) : 6,4 kg
altitude de croisière (attaque par le dessus) : 160 m
altitude de croisière (attaque directe) : <60 m
Guidage : Infrarouge
Mode(s) de tir : Usage Unique
Vitesse roquette : 143 m/s
Notes Additionnelles : Le FGM-148 Javelin est le toute dernière arme acquise par l'Insurrection. En raison de son coût important l'Insurrection produit également le Javelin au lieu de le commander. Il s'agit du lanceur le plus modernisé. Il dispose de deux modes d'attaque, un par le dessus et l'autre en attaque directe. De par son poids considérable et la taille du lanceur importante, il faut au minimum 2 personnes pour utiliser le Javelin. Le Javelin est utilisé principalement par les EIT de front lors d'un siège, mais le Javelin est utilisé aussi lors de la défense d'une zone. Il est très rare que des Agents l'utilisent lors d'un assaut à cause de son poids et de sa taille le rendant très difficile à transporter.

Fusils de précision

Nom : Accuracy International AWP
0050C65E-E3F3-4B3C-8A54-6F84A452C31F.jpeg
AWP

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : .300 Winchester
Masse (non chargé) : 6,8 kg
Masse chargé : ~ 7 kg
Capacité : 5 à 10 cartouches
Mode(s) de tir : Répétition Manuelle
Notes Additionnelles : Le AWP (Arctic Warfare Police) et le fusil de précision antipersonnel de l'Insurrection. Alliant puissance et précision, il est utilisé aussi bien en entraînement que sur le terrain.
Nom : Barrett M82
0CCFEF2E-BA64-41D5-A779-14FC3C642D3E.jpeg
Barrett M82

Caractéristiques Techniques :
Munitions utilisées : .50 BMG (12,7 x 99 mm OTAN)
Masse (non chargé) : 14,1 kg
Masse chargé : 14,3 kg
Capacité : 10 cartouches
Mode(s) de tir : Semi-Automatique
Notes Additionnelles : Le Barrett M82 est utilisé en tant que fusil antichar. Ses munitions de calibre 50 permettent le perforage de blindage léger. Le barrett M82 à une puissance de feu colossale mais est beaucoup moins précis que l'AWP

Nom : Marcus Howard

Nom de code : SNP

Classe : Gamma

Poste : éclaireur et chef de l’équipe "Trojan" au sein de l’EIT HIDDEN

Équipement :

- Un Glock 17
- Une KRISS Vector
- L’équipement de protection standard de l’EIT HIDDEN
- Une tenue de civil (voir photo)

Description :

L’Agent Marcus "SNP" Howard est un homme métisse, de 19 ans et d’origine américaine mesurant 1m75 pour 73 kg. Il porte toujours une tenue de civil, à savoir un sweat-shirt noir, un pantalon cargo noir, des baskets bordeaux avec des bandes blanches, et une casquette qu’il met à l’envers. Il met toujours un cache-cou et pour cacher son visage lors de ses missions.

Infos confidentielles (elles seront sous collapsibles)

L’agent Howard possède un œil droit noir avec un pentacle rouge ainsi qu’un pentacle identique recouvrant l’intégralité de son dos. D’après les informations donnés par l’agent Howard (se référer au dossier Epsilon-01), il ne serait pas né ni avec cet œil, ni avec ce pentacle sur son dos. Le pentacle sur le dos de l’Agent Howard semble être incrusté dans la peau comme une tâche de naissance et ne peut pas être retiré.

L’agent Howard peut utiliser son œil comme un « capteur cardiaque » ce qui lui permet de voir le cœur de tous les êtres vivants à travers les murs dans un rayon approximatif de 5 mètres. Lorsque que Howard utilise son œil, le pentacle à son centre se met à briller et à tourner sur lui même. Cependant ce processus semble être douloureux pour l’agent. C’est pourquoi il utilise cet effet pendant une courte durée et seulement quand ceci est nécessaire. Après utilisation de l’effet, des larmes de sang couleront de l’œil noir, le sang cependant ne correspond pas à celui de l’agent Howard.

Le pentacle recouvrant le dos de l’Agent Howard lui sert à réguler son rythme cardiaque. Howard utilise fréquemment cet effet car il est pour lui « indolore et très utile ». Lorsque l’agent utilise ce pentacle, celui-ci s’illumine en blanc. On peut apercevoir les veines proches du pentacle s’illuminer en blanc comme si celui-ci faisait couler une sorte de fluide à l’intérieur du sang de l’agent Howard. Après utilisation, l’agent Howard éprouve cependant une grande fatigue qui peut être remédiée par une piqûre d’adrénaline lorsque l’agent ne pas se permettre de se reposer.

(Fin collapsible)

Historique de l’Agent Howard :

Marcus Howard est né a San Francisco en Californie, aux États-Unis. Fils d’un père militaire et d’une mère Biologiste, il alla régulièrement tirer avec son père.

Double Vie (wah ce nom qui pue)

N’oubliez pas que vous êtes en mission avant tout.

Cette phrase je ne l’oublierai jamais… Enfin ce début de phrase. Je sais qu’il y a une suite mais je n’arrive pas à m’en souvenir. Il faut dire aussi que le discours du commandant n’est franchement pas intéressant. Mais bon, même si des fois je regrette de faire partie de cette équipe, je ne vais quand même pas me plaindre…

« J’aurais pu faire partie de Wingdod. »

Cette pensée me fait presque rire à chaque fois. C’est plutôt un rire de soulagement qu’autre chose à vrai dire.
Avec cette mission j’ai presque l’impression de mener une vie normale, si on oublie le fait que je bosse pour l’in-

- Mon amour tu vas être en retard, dépêche toi !

J’étais encore perdue dans mes pensées… Ça m’arrive souvent depuis qu’on a récupéré ce truc bizarre la semaine dernière. J’ai trop pensé à Antoine et j’ai failli en mourir… *soupire* Bon allez on se motive.

- Oh… désolé j’arrive tout de suite !

Sans déconner sans lui je ne sais pas ce que je ferais de ma « vie ». C’est quand même à cause de lui que je me retrouve à la fac. Comme d’habitude il a l’air fatigué. Je peux le comprendre en même temps avec tous les trucs qu’il a à gérer. Ce n’est pas tous les jours facile d’être armu-

- Manon on va louper le bus dépêche toi.
- j’arrive j’arrive ça va

Je pris mes affaires et je sortis de l’appartement. Antoine m’attendais comme d’habitude.

- Pas besoin de stresser comme ça. *disais-je en rigolant un peu*
- Je n’aimerais quand même pas arriver en retard au cours de Bio Manon.

Je fus surprise sur le coup.

- Depuis quand tu t’intéresses à la fac toi ?
- Depuis quand tu ne fais plus semblant avec moi ?

Il trouvait toujours les bons mots pour me faire taire. En plus c’est vrai qu’au début je faisais semblant mais c’est une autre histoire.

- Ok c’est bon t’as gagné. Maintenant dépêche toi on va être en retard.
- C’est à moi que tu dis ça mademoiselle je passe 30 ans dans la salle de bain ?
- Tu ne vas pas te mettre à m’engueuler en plus Antoine.
- Ça va je rigole… Bon allez viens.

C’est sur ces belles paroles que je me dirige à la fac avec mon copain. Quand même j’adore cette vie, mise à part le fait que je risque de mourrir assez souvent mais bon, ce sont les risques du métier.
Inutile de vous raconter notre journée à la fac mise à part le fait que comme tous les jours on se retrouve entre couples avec deux amis à nous. Ce n’est qu’une journée banale presque sans intérêt.
Mais moi ça me détend. Et ça a l’air de le détendre aussi d’ailleurs. Tant mieux, après ce qu’il s’est passé la semaine dernière.

Je regardais ma montre. Il était midi. Comme tous les jours, on mange au restaurant universitaire entre nous. Antoine, nos deux amis et moi si vous avez bien suivi. Tout le monde mangeait son repas habituel en discutant. Sauf moi, je n’aime pas faire la conversation. Ça peut paraître bizarre mais j’aime bien le silence et le calme.

- J’ai un truc à vous raconter !

C’était notre ami, Julien je crois ? Je n’arrive jamais à retenir les prénoms. Et puis le commandant nous a dit de ne pas trop nous attacher aux personnes sur le terrain. Je ne fais qu’appliquer les ordres. Mais bon même si j’aime le silence, il faut bien que je joue le rôle de la gentille fille prête à écouter les conversations.

- Vas-y raconte ! Lui répondis-je.

Après tout son histoire pourrait peut-être être intéressante pour une fois. Antoine fit aussi un signe de tête pour montrer son intérêt à son histoire. Il avait la bouche pleine, c’était assez drôle à voir d’ailleurs. On aurait dit un hamster.

- Alors en fait, hier y’a un gars qui-

Soudain mon téléphone sonna. Je me demandais qui ça pouvait bien être.

- désolée attends deux secondes. Répondis-je en coupant la parole à Julien… Ouais je vais l’appeler Julien. Ça sonne bien comme prénom.

Dès que je vis cette notification sur mon téléphone, je ne puis m’empêcher de repenser aux événements de la semaine dernière. Mes yeux restaient figés sur l’écran. Je ressentis une sensation bizarre. C’était quoi ? De la tristesse ? De la peur ? Avais-je peur de mourrir ? Avais-je peur de le perdre ainsi que de perdre la « vie » que je mène actuellement ? Mes mains commençaient à trembler, quand soudain je sentis une main étrangère se poser contre la mienne. Je regardais sur ma droite. C’était Antoine qui me prenait la main. Je pouvais lire sur ses lèvres :

- Il faut y aller.

C’est bien ce que je pensais. Ils nous ont appelés. Il fallait partir. Ce sentiment étrange s’intensifiait. Je ne savais pas comment réagir. Je n’ai pas prononcé un mot. Les tremblements ne s’arrêtaient pas. Tout se mélangeait dans ma tête. Je n’avais pas envie d’y aller. Je voulais rester ici. Je ne voulais pas mourir aujourd’hui. Baptiste serra sa main contre la mienne. Il me regarda droit dans les yeux et me chuchota :

- Ne t’inquiètes pas tant que je serais là, tu ne mourras pas. Il m’embrassa.

Cela avait remis un peu d’ordre dans ma tête. Ce sentiment c’était un peu apaisé mais il était toujours bien présent. Mais, si je suis entrée dans cette équipe, ce n’est pas pour pleurer ou paniquer. On risque notre vie pour le bien de l’humanité après tout. Ce n’est pas le moment de regretter d’être venue ici. Je ne peux laisser la peur m’envahir. Pas maintenant.

Antoine se leva ensuite et dit :

- désolé David, on doit y aller avec Manon.

Suite à quoi David répondit. Donc on ne l’appellera pas Julien finalement.

- Mais et mon histoire !
- Désolé gardes là pour demain.

Antoine se retourna vers moi et pour la première fois me dit une phrase que j’avais l’habitude d’entendre récemment mais que je voulais à tout prix ne pas entendre maintenant.

- Mon amour, dépêche toi on va être en retard.

Ça y est je me souviens de la suite de la phrase…

« N’oubliez pas que vous êtes en mission avant tout. Vous faites partie d’HIDDEN vous n’êtes pas des citoyens normaux. »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License