Ténèbres du Cm. Lightning

Le message resta affiché exactement 2.5 secondes sur l'écran avant que la fenêtre ne se ferme.
Un petit sourire sur les lèvres, elle s'avachit sur son fauteuil de bureau.
Elle se tourna vers l'écran de droite, elle avait suffisamment d'informations.
Elle avait passé la soirée à discuter de ça avec les autres, elle allait devoir entrer dans la Base 02-FR, et établir un contact avec l'agent Dante Azureo.
Il fallait qu'elle gagne sa confiance, il fallait qu'il la croie.
Et qu'elle lui révèle l'information.
Tout ça pour ça.
Elle remonta un genou contre son menton.
Elle était perdue.
Y aller était du suicide au vu des précautions qu'elle avait pris toutes ces années.
Ne pas y aller était faire courir un risque immense à l'Insurrection.
Elle devait y aller, et puis, elle en avait marre d'observer ce monde de loin sans jamais y être.
Tout le monde s'était préparé.
Elle avait pris suffisamment de précautions, enfin elle espérait.
Elle n'avait pas vraiment la confiance, mais elle devait le faire.
Ils allaient la voir.
Ils allaient savoir des choses.
Un suicide pour son anonymat.
Elle se leva, et toucha du bout des doigts l'une des nombreuses unité centrales qui peuplaient la pièce.
Elle lâcha un murmure, enfila sa veste, et quitta ce refuge qu'elle aimait tant pour rejoindre cet extérieur qu'elle craignait tant.
"- Je reviens bientôt…"


La cantine était une salle assez grande.
C'était la première fois qu'elle venait ici, mais elle entra cependant d'un pas assuré dans cette pièce qu'elle connaissait si bien.
Quelques personnes étaient là.
Elle jeta un rapide regard, tandis que dans sa tête se dressait une liste des informations au sujet des individus présents.
Un homme assez grand, avec des lunettes, une blouse et un gilet : Dr. Lawrence, Directeur de l'Organite Chimie de Simeris.
Une femme rousse de taille légèrement inférieure à la moyenne, assise à coté du Dr. Lawrence, portant elle aussi une blouse : Dr. Evans, Directrice de l'Organite Biologie de Simeris.
Un homme ayant la trentaine, le teint pale, portant un long manteau noir et en train de sniffer une poudre d'origine inconnue : Pr. Chaine, agent actif de l'EIT NightWatch.
Un jeune homme portant une sweat à capuche, cachant ses cheveux blancs et le haut de son crâne avec la capuche : agent Azureo, agent actif de l'EIT NightWatch.
Ce dernier était sa cible, l'agent Azureo.
Elle était entrée depuis environ 0.7 secondes, il fallait qu'elle évite de fixer les gens en restant immobile.
Elle se dirigea vers la table occupée par les deux chercheurs de Simeris.
"- Bonjour ! Lança le Dr. Evans
- Salut. Dit le Dr Lawrence
- Bonjour Dr. Evans, Bonjour Dr. Lawrence.
- Salut lancèrent le Pr. Chaine et l'agent Azureo en choeur
- Bonjour agent Azureo, Bonjour Pr. Chaine !"
Ils tiquèrent tous, à différents niveaux.
Le premier à réagir fut le Dr. Evans.
"- On se connait ? Vous êtes nouvelle ?
- Non, nous nous rencontrons aujourd'hui, et je suis ici depuis déjà quelques temps ! Répondit-elle en souriant.
- Euh, d'accord… Enchantée de vous rencontrer ! Je suis le Dr. Evans, et voici le Dr. Lawrence, mais appellez nous Noémie et Gregory, et vous êtes ? dit la jeune femme, tendant la main.
- Je sais… murmura-t-elle avant de reprendre plus haut. Je ne nomme Leana ! Ravie de vous rencontrer !"
Surtout, ne pas trop en révéler, moins ils en sauront, plus elle sera à l'abri.
Elle serra la main, toujours souriante.
"- Euh, bonjour on se connait ? Demanda l'agent Azureo
- Comment vous savez qui on est ? ajouta le Pr. Chaine, se levant et marchant vers elle
- Non, c'est la première fois que nous nous voyons. Et excusez moi, je ne comprends pas votre question."
Le Pr. Chaine s'approchait rapidement.
"- Vous m'avez très bien compris : Comment vous nous connaissez, si on vous connait pas ?
- Ah d'accord ! Je ne fais que mon travail, cela semble vous tendre un peu…"
Son interlocuteur fronça les sourcils, et marmonna quelque chose proche de "- Encore un connard de psy…" avant de retourner discuter avec Dante.
Il m'a fait peur…
Un homme entra dans la cantine, vêtu d'une combinaison étrange.
Combinaison X-88, étanche à l'extérieur, protection équivalente à un gilet de combat standard, accompagnée d'un masque. La combinaison porte 4 grenades et 2 flashbangs, est équipée d'injecteurs médicaux. Dans le dos sont fixées 3 bombonnes. Le masque est équipé d'optiques changeant de couleur en fonction du mode d'utilisation et pouvant supporter un zoom jusqu'à 6 fois supérieur à l’œil humain. Le masque est assez peu perfectionné pour permettre de limiter son poids. Les bottes ont des crampons rétractables et sont coquées. la combinaison est renforcée au niveau des tibias, des genoux, des coudes, et des gants. Les températures maximales pour cette combinaison sont aux alentours de -50 degrés, mais à 10 ou 15 degrés, la chaleur y est étouffante. Une petite sacoche sur le coté permet de transporter un peu de matériel. Pour finir, la combinaison peut tourner environ une heure en analogique, et le masque peut tourner une demi heure sur réserves internes.
Peu de monde est capable de porter ça en intérieur, surtout par ces températures.
"- Bonjour Commandant E.N.I.G.M.A. Lança Leana
- On se connait ?
- Non…
- Ah d'accord, enchanté ! Vous êtes ?
- Leana Celeste, enchantée !"
Le nom n'était pas une grande perte, et donner cette information n'était pas un vrai problème.
Il fallait juste espérer que cela apporterait plus de crédit auprès des autres que ce qu'elle a perdu de protection.
"- Ça ressemble à un nom de code ça… marmonna Chaine
- Pardon ?
- Rien… Quelqu'un a un truc pour me défoncer ?
- J'ai de la morphine ! Lança le Commandant E.N.I.G.M.A.
- Avec ce que vous avez déjà consommé aujourd'hui, plus de 4 injections ferait grimper les risques de crise à 54% Pr. Chaine. Dit-elle
- Roh toi tu vas pas me faire chier… Balance En !
- Tenez Professeur. Dit le Commandant, lui tendant une seringue."
Leana s'approcha du Commandant E.N.I.G.M.A.
"- Vous ne devriez pas faire ça, vous savez ?
- Je ne fais que rendre service à un ami…
- Je sais…"
Elle se tourna vers Dante, et s'approcha de lui.
"- Dites, ça vous dérange si je vous emprunte votre téléphone quelques minutes ?
- Euh non, tenez…"
Dante porta la main à sa poche, puis à l'autre, quand Leana brandit fièrement l1e téléphone de Dante.
"- Je l'avais déjà pris en prévision.
- Euh… OK ?"
Elle s'assit face à Noémie et Gregory, tapotant sur le téléphone.
Dante et Chaine discutaient tranquillement, quand Chaine ouvrit la fenêtre et sortit.
"- Euh, ça va pas ? Demanda-t-elle
- Chaine ? Demanda Dante
- J'ai besoin d'air frai."
Dante sortit, et Leana les suivit.
"- C'est un peu mieux !
- Tant mieux, mais pourquoi vous nous suivez Leana ? Demanda Dante.
- Je sais que le Pr. Chaine vient d'une dimension parallèle, donc il sait des choses, beaucoup de choses, et je…
- Tu me dis quelque chose toi.
- Et je pensais qu'il voudrait bien partager ces informations avec moi. Termina-t-telle
- Putain je te reconnais toi ! T'es la salope qui…" Commença Chaine avant de s'effondrer.
Il était tombé à terre, et tremblait frénétiquement.
Dante se jeta sur lui, Leana s'approcha d'un pas.
"- Mec, il se passe quoi ?
- Je fais une putain de crise.
- Je vous avait prévenu.
- Ta gueule putain. Dit le Pr. Chaine, d'une voix crispée
- À votre place, je voudrais que l'inconnue qui sait des choses parle. Mais bref, j'ai quand même quelques questions par rapport à cette autre dimension. Répondit Leana.
- T'as pas compris ? Casse toi ! Lui cracha Dante, stressé.
- Putain, une vraie salope, comme là-bas. Je savais que je te connaissais. Tu veux monnayer l'information contre ma vie ? Va crever !
- Pour l'instant, vous n'êtes pas vraiment en position de négocier.
- Dante, si je crève, bute là.
- OK Chaine.
- Vous me tuerez pas, et même si vous essayiez, vous n'y arriverez pas… De toute façon, j'aurais pas ce que je veux, n'est-ce pas ?
- Va crever, plutôt mourir que de te donner ce que tu cherches.
- L'information est une arme, la plus puissante des armes. Dit Leana en jetant à Dante une bombonne rouge.
- C'est quoi ça ? Demanda celui-ci
- Soit tu lui injecte, soit il meurt. En fait, si tu appelais les secours maintenant, au mieux, il n'aurait plus jamais l'usage de son bras droit et une paralysie partielle de la jambe droite.
- Je… Euh… Merci… Tu as trouvé ça quand ?
- Je l'ai pris à Enigma tout à l'heure.
- Salope, t'as pas changé hein ? Je comprends pourquoi je t'ai butée de l'autre coté."
Cette phrase fit frémir Leana, qui resta figée un instant.
En un instant, tout sont esprit fut centré sur une seule réflexion.
Il m'a tuée ?
J'ai baissé ma garde à ce point ?
Je me suis laissée atteindre ?
D'un coup, la conclusion lui vint comme une vérité absolue, et rien n'avait l'air plus vrai à ses yeux que ça.
J'aurais pas dû quitter ma chambre, j'aurais jamais dû venir ici.
Une image se grava dans son esprit.
Une image simple, qu'elle avait vue des centaines, voire des milliers de fois :

Déconnexion du Chat

Merde.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License