Tara Lucy
Capture.PNG

Cellule Arcanum – Toute vérité a un prix

La cellule Arcanum est spécialisée dans la collecte d’informations et la torture. Elle s’occupe d’extorquer la vérité des prisonniers de l’Insurrection avant qu’ils ne se fassent éliminer. Ces opérations peuvent très bien être au sein d’une base ou même sur le terrain, après la capture de personnes dont l’Insurrection veut se débarrasser au plus vite.
Elle est dirigée par le docteur Alètheia.

Nom : Alètheia
Prénom : Sophie

Classe : Classe Alpha
Poste : Directrice de la cellule Arcanum et psychiatre

Description : Le docteur Alètheia est une femme d’un mètre soixante-quinze pour trente-cinq kilos. Elle est d’une pâleur extrême. Taciturne et toujours sérieuse, personne n’a pu se vanter de l’avoir fait rire.
Nous sommes là pour la vérité, rien que la vérité. Je n’ai pas le temps pour de telles futilités.- Dr. Alètheia
Elle est atteinte d’Asymbolie à la douleur. Elle ressent la douleur mais pas comme une chose désagréable, ce qui fait qu’elle est très tolérante à cette dernière, lui permettant de connaître des secrets brûlants sans que l’Insurrection puisse craindre qu’elle ne les donne sous la torture à un groupe ennemi.
Elle est apathique et est incapable d’éprouver de la sympathie pour les autres.

Travail : Le docteur Alètheia est une psychiatre et comportementaliste.
Partez du principe que je sais tout de vous rien qu’en vous regardant.- Dr. Alètheia
Elle est aussi et surtout la directrice de la cellule Arcanum dont la devise est : « Toute vérité a un prix ».
Son rôle est d’extorquer la vérité aux prisonniers qui possèdent des informations utiles à l’Insurrection.
Dans un premier temps, elle analyse la conduite de la personne et interroge le captif de manière conventionnelle. Si la méthode « douce » ne suffit pas, elle peut en venir à la torture. Toute forme de torture étant autorisée, le docteur Alètheia peut choisir librement quelle méthode appliquer.
Je soupçonne le docteur Alètheia, au vu de ses compétences d’analyse comportementale, d’automatiquement utiliser la manière forte alors que la méthode douce fonctionnait. C’est comme si elle savait déjà le secret mais qu’elle avait envie de voir la personne souffrir. -Dr. XXXXX

Passé :
Le docteur Alètheia est né le 29/05/19XX. Elle était l’aînée d’une fratrie de six enfants. Le dernier avait des tendances pyromanes et a brûlé la maison familiale le XX/XX/XXXX. Seul le docteur Alètheia put sortir de la maison mais tomba dans sa course pour échapper aux flammes. Les pompiers la sauvèrent à temps. Elle fut plongée dans un coma artificiel, suite à de nombreuses lésions du cerveau. Après le réveil, une Asymbolie à la douleur a été diagnostiquée.
Elle avait dix-huit ans. Son frère, qui avait mis le feu à la maison, avait lui aussi survécu. Il avait onze ans. En absence d’autre membre de la famille, l’enfant fut placé dans un foyer d’accueil. Sophie fit des études de psychiatrie et devint un brillant docteur.
Elle fut approchée par l’Insurrection après qu’elle fut recrutée et distinguée par le DGSI.
Elle ne parle jamais de son frère, encore en vie en ce moment.


Je ne ressens rien. Pas de douleur, pas d’amour, pas de haine. Rien. Je ne suis pas vivante. Comment être vivant si on ne ressent rien ?
Je ressens donc je suis. Je ne suis pas.
Les autres ne comprennent pas quelle chance ils ont. Je les envie. Ressentir des émotions, des sentiments…
Pourquoi ne veulent-ils pas ressentir de la douleur ? Je veux la ressentir, je veux qu’elle électrise mes veines, qu’elle me brûle, qu’elle me hante.
Si j’applique systématiquement la méthode forte alors que je connais déjà leurs secrets, c’est pour eux. Pas de la sympathie, je n’en éprouve pas. Juste leur faire comprendre qu’ils ont de la chance d’être vivants. Humains.
Je suis un monstre. Je n’arrive même pas à pleurer sur cette condition. La lame que je tiens dans ma main est pleine de sang. De mon sang. Mes veines ont beau s’ouvrir, elles ne me livrent rien.
Je suis un monstre. Un monstre de chair et de sang qui a perdu son âme et son cœur.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License